Fonctionnement d’une pompe de relevage

Fonctionnement d'une pompe de relevage

Une habitation a besoin d’un système d’évacuation propice pour garantir le bon fonctionnement des appareils ménagers. De plus, il est impératif selon la loi qu’une maison soit reliée à un réseau d’assainissement collectif (tout-à-l’égout) ou possède elle-même son bac de traitement individuel. Dans certains cas, la source et la sortie d’eau se trouvent à des niveaux différents. L’évacuation par gravité des eaux usées est ainsi, pratiquement impossible. En raison de quoi, le système d’évacuation nécessite l’installation d’une pompe de relevage. Mais de quoi s’agit-il exactement ? Pour connaître davantage sur la pompe de relevage, on va avancer son principe de fonctionnement, les différents types de pompe de relevage, les critères de choix et le principe d’utilisation.

Principe de fonctionnement d’une pompe de relevage.

Une pompe de relevage sert à relever les eaux qui se trouvent à une certaine hauteur. Plus précisément, il s’agit d’un dispositif sanitaire qui évacue les eaux usées domestiques, ou d’autres immeubles avec des problèmes d’évacuation. Une pompe de relevage est souvent rattachée à une station de relevage, mais dans certains cas, elle fonctionne en autonomie.

Une pompe de relevage comporte essentiellement de réservoir, de moteur électrique à turbine et d’un ou plusieurs flotteurs. Le principe de fonctionnement d’une pompe de relevage s’accommode donc de ces composants. Une pompe de relevage tourne comme un cycle en permanence. Une ouverture à la canalisation transfère les eaux usées domestiques dans le réservoir de la pompe. L’eau remonte alors le flotteur jusqu’à la capacité maximale du réservoir. Lorsque le flotteur se trouve au niveau supérieur, le moteur tourne automatiquement. Il fournit une puissance hydraulique qui permet d’aspirer et d’évacuer les eaux usées vers le tuyau de sortie relié au réseau de traitement. En correspondance alors, le moteur s’arrête lorsque le flotteur se trouve au plus bas niveau. Le réservoir se recharge et le cycle recommence. En fonction de sa capacité et de son volume, une pompe de relevage tourne en moyenne dans les 10 à 15 tours par heure. D’ailleurs, c’est le seuil idéal pour garantir l’efficacité du fonctionnement de la pompe.

Les différents types de pompe de relevage

Une pompe de relevage des eaux usées est propre au type de liquide à relever. Ainsi, on distingue la pompe à condensats, la pompe des eaux claires, la pompe des eaux boueuses ou chargées, la pompe propre aux w.c., la pompe vide cave et la pompe de relevage d’assainissement professionnel.

La pompe de relevage à condensats est celle destinée à relever les eaux résiduaires gazéifiées comme dans le cas de vitrine ou chambre frigorifique. Pour la pompe de relevage des eaux claires, il s’agit de pompe pour évacuer les eaux usées, domestiques et sanitaires sans matières grasses et déchets solides comme l’eau de la cuisine, le lavabo, le lave-linge, etc. Comme indiqué par son nom, une pompe de relevage des eaux chargées demande plus de performance du moteur hydraulique, à cause de la présence de boues qui densifient l’eau à évacuer. Quant à la pompe de relevage vide cave, elle s’utilise de la même manière que celle des eaux claires, mais qui présentent des matières grasses ou des déchets en particules. La pompe propre aux eaux chargées des w.c., elle est spécifique à cause de la composition particulière des eaux usées de cette partie. Enfin, la pompe de relevage d’assainissement professionnel est destinée pour l’évacuation des eaux usées des entreprises, rattachées à un réseau d’assainissement collectif, en plus grande quantité.

Les critères de choix d’une pompe de relevage

Pour choisir une pompe de relevage des eaux usées, il faut prendre en compte le type de liquide à relever, ainsi que le diamètre des impuretés dans les eaux pompées. En effet, ces paramètres définissent le type de pompe adéquat et le criblage de la turbine dans le moteur. À titre d’exemple, l’évacuation des eaux chargées de w.c. nécessite une pompe au diamètre de passage entre 40 à 60 mm. Le type de liquide détermine également la puissance idéale de la pompe. Par exemple, par la présence de grosse molécule, les eaux boueuses ont plus besoin de pompe à forte puissance. Enfin, donnez de l’importance à la température supportée par la pompe. L’eau de la douche se trouve parfois à une certaine température. La capacité et le débit du réservoir doivent aussi correspondre à la quantité moyenne de rejet de l’immeuble.

L’utilisation d’une pompe de relevage

Comme il s’agit d’un dispositif de relevage des eaux usées, une poste de relevage s’installe souvent dans les habitations où le réseau d’assainissement se trouve au-dessus de la canalisation. L’installation d’une pompe de relevage doit donc se faire suivant la dénivellation entre la source d’eau et le réseau de traitement.

Une pompe de relevage a aussi besoin d’entretiens réguliers, surtout pour celles destinées aux eaux chargées. Les impuretés peuvent boucher la turbine et dysfonctionner la pompe entière. Pour déboucher ou nettoyer alors la pompe de relevage, on peut le faire soi-même ou appeler un professionnel. Pour entretenir une pompe de relevage, débranchez d’abord l’alimentation électrique de la pompe. Puis isolez la pompe des canalisations. Videz la pompe, effectuez un lavage à jet d’eau sur les parois, le moteur, le réservoir, les flotteurs. Séchez et purifiez par ventilation. Vérifiez par cycle d’eau claire pour voir la bonne marche de l’appareil.

La fréquence d’entretien d’une pompe de relevage est en fonction du liquide à évacuer. Les eaux chargées par exemple, ont besoin de 3 cycles de nettoyage par an en moyenne.