Conseils pour économiser la consommation d’eau

Publié le : 02 décembre 202112 mins de lecture

Lorsque nous parlons de ressources précieuses et essentielles à notre vie, la première qui nous vient à l’esprit est probablement l’eau. Cet élément est non seulement vital et nécessaire pour tous les êtres vivants, mais il est également indispensable à la production alimentaire mondiale, au développement productif et industriel et au fonctionnement de la société. Environ 2,5 % de l’eau de la planète est de l’eau douce, une ressource vitale qui se raréfie de plus en plus en raison de l’utilisation abusive que nous en faisons. Compte tenu de la rareté de l’eau douce, de la difficulté d’accès et du manque de cette ressource, il est impératif d’essayer de réduire la consommation d’eau dans notre vie quotidienne et de réduire ainsi l’impact environnemental. Voici quelques conseils pour vous aider à économiser l’eau chaque mois :

Remplacer les baignoires à immersion par des douches

Pour pouvoir remplir une baignoire, il faut entre 150 et 250 litres d’eau. Notre premier conseil est donc de miser sur le remplacement des baignoires à immersion par des douches rapides. Comme l’indique un Groupe de Portugal (EPAL), chaque bain d’immersion nécessite environ 200 litres, et une longue douche peut prendre environ 100 litres. Il est conseillé d’utiliser des robinets à faible consommation, ainsi que de fermer le robinet lorsque vous vous savonnez. En outre, nous pouvons utiliser des seaux ou des bacs pour utiliser l’eau que nous laissons couler en attendant qu’elle atteigne la température souhaitée, et la réutiliser pour rincer le savon, faire la vaisselle.

Fermez le robinet lorsque vous n’avez pas besoin d’eau

De la même manière que nous devons fermer le robinet lorsque nous nous savonnons sous la douche, nous devons également le faire lorsque nous faisons la vaisselle, que nous nous lavons les mains ou que nous nous brossons les dents. Laisser couler l’eau lorsque nous ne l’utilisons pas entraîne un gaspillage de litres d’eau, même si nous le faisons inconsciemment.

Utiliser la machine à laver

Certaines études menées par des universités européennes indiquent que le fait d’opter pour l’utilisation d’un lave-vaisselle au lieu de laver à la main se traduit par une économie moyenne de 30 litres par jour. Lorsque nous lavons notre vaisselle à la main, nous augmentons inconsciemment notre gaspillage d’eau. L’utilisation d’un lave-vaisselle nous permettra donc de réaliser des économies sur nos factures d’eau et d’électricité.

Remplissez vos machines à laver

Lorsque vous utilisez la machine à laver, il est fortement recommandé de la remplir complètement. De cette façon, nous éviterons d’utiliser la machine à laver plus souvent pour moins de linge et nous économiserons beaucoup d’eau.

À l’approche de l’été et des mois les plus chauds de l’année, la consommation d’eau augmente dans les foyers et les espaces publics, il est donc très important de suivre ces conseils.

Irrigation, matin ou soir

En été, lors de l’arrosage de grandes surfaces, il est recommandé de le faire en début ou en fin d’après-midi, car la chaleur des principales heures de la journée provoque l’évaporation de l’eau et augmente donc la consommation d’eau. De plus, l’utilisation du goutte-à-goutte nous permet d’économiser entre 30 et 60 % d’eau par rapport à d’autres systèmes, comme l’arrosage par exemple.

Piscine

Remplir une piscine en été représente déjà une dépense d’eau considérable, il est donc essentiel de l’entretenir pour éviter une consommation importante. En ce qui concerne les conseils, vous pouvez choisir de le couvrir lorsqu’il n’est pas utilisé, pour éviter que l’eau ne s’évapore ou ne se salisse, et recourir à un nettoyage adéquat au moyen d’un électrolyseur au sel ou à l’oxygène actif pour garder l’eau en parfait état plus longtemps.

Pendant les mois d’été, lorsque le budget est plus serré et que les dépenses augmentent en raison des vacances, il est important de suivre son argent pour ne pas dépenser plus que ce que l’on veut et réussir à épargner. Dans ce blog, vous trouverez de nombreux articles qui vous aideront à contrôler vos dépenses quotidiennes, comme des conseils pour organiser le réfrigérateur afin d’économiser et de ne pas jeter de nourriture ou comment éduquer notre esprit à ne pas dépenser d’argent.

Faire la chasse aux fuites d’eau et les (faire) réparer

En finir avec les fuites d’eau, même petites, est le deuxième éco geste simple et basique à adopter pour économiser l’eau. Pour vérifier qu’il n’y ait pas de fuite chez vous, relevez votre compteur avant de vous coucher et le lendemain matin, sans déclencher de machine à laver ni de chasse d’eau entre-temps. Si les chiffres n’ont pas bougé, tout va bien. Sinon, vérifiez vos robinets, chasses d’eau et appareils électroménagers pour trouver d’où vient la fuite et la faire réparer. Dans les toilettes, on peut mettre du colorant alimentaire sur les parois ou directement dans la cuvette.

Chasser moins d’eau dans les toilettes

Le saviez-vous ? Quand vous pressez le bouton de votre chasse d’eau, vous utilisez neuf litres d’eau ! Pour une famille de quatre personnes, faites le compte à la fin de la journée. Il est pourtant facile de diminuer ce débit ou de le réguler en s’équipant d’une chasse d’eau à double débit ou d’une éco chasse d’eau, qui vous permettra de stopper le débit d’eau de la chasse au moment où vous relâchez la pression sur le bouton. L’économie d’eau réalisée avec un WC à double touche est de 45 à 60 %, soit plus de 5 000 litres d’eau par an et par personne.

On peut aussi tout simplement utiliser des éco-plaquettes (à partir de 11,90 euros) afin de réguler le remplissage du réservoir. Ce procédé peu coûteux vous permettra quand même d’économiser jusqu’à 4 000 litres d’eau par an. Le système D fonctionne aussi : pour diminuer le volume d’eau utilisée, placer tout simplement une brique dans le réservoir de la  chasse d’eau.

Installer des toilettes sèches

Pour les obsédés du sauvetage de la planète qui tutoient les sommets de la conscience écologique et autres fans du compostage, l’option toilettes sèches leur permettra de ne plus consommer d’eau du tout dans leur WC, tout en s’inscrivant dans une démarche de tri sélectif.

Rien à voir avec le trou au fond du jardin de nos grands-parents ou les feuillées qu’on creuse chez les scouts ou à l’armée. Simple, propre et sans odeur, une toilette sèche ne se différencie d’une toilette à chasse d’eau que parce qu’elle n’utilise pas d’eau. À la place, on recouvre les déjections d’une litière sèche carbonée : sciure de bois, copeaux, paille ou foin séché et broyé.

Choisir des appareils électroménagers économes

Votre lave-vaisselle, votre machine à laver le linge ou encore votre frigo viennent de rendre l’âme ? C’est le moment de bien regarder l’étiquette de votre futur appareil pour faire le bon choix en magasin.

Sur l’ensemble de l’électroménager, une étiquette vous informe en effet de la classe énergétique de votre produit, mais également de sa consommation d’eau. Des paramètres à considérer lors de l’achat qui vous feront faire des économies d’eau et d’énergie.

Au jardin, arroser avec parcimonie

Au jardin aussi, l’épisode de sécheresse inédit dont souffre la France depuis des semaines est là pour nous le rappeler, l’heure est aux économies d’eau. Commencez par remplacer votre tuyau d’arrosage par un arrosoir et arrosez le soir, pour éviter les gaspillages dus à l’évaporation (il fait plus chaud en journée) et l’évapotranspiration (rejet de vapeur par les plantes).

Arrosez aussi moins souvent mais plus longtemps pour que la terre s’humidifie en profondeur. L’arrosage rotatif par jets alternatifs permet un arrosage « doux » sur une longue période.

Veillez aussi à ce que le sol soit assez meuble et travaillé. Cela permet un arrosage plus efficace, car sur un sol tassé, l’eau ruisselle. Enfin, au potager ou dans les plates-bandes fleuries, pensez à recouvrir le sol entre les plantes de paille, tontes de pelouse, feuilles. Cela favorise la rétention de l’eau tout en recyclant intelligemment les déchets du jardin.

Récupérer l’eau de pluie et l’eau potable du robinet à la cuisine

Si on a la chance d’avoir un jardin, récupérer l’eau de pluie pour arroser ses plantes est  l’éco geste basique incontournable. Il existe des récupérateurs d’eau de pluie (à partir de 23,90 euros) à installer dans le jardin, ou sur sa terrasse. On peut aussi se servir de bassines et d’arrosoirs, à condition de penser à les vider régulièrement pour éviter la prolifération des moustiques.

Mais vous pouvez aussi récupérer l’eau de la cuisine, en plaçant une petite bassine dans le fond de l’évier lorsque vous lavez vos légumes, ou que vous faites couler l’eau en attendant qu’elle soit chaude, et l’utiliser ensuite pour arroser vos plantes en pot, à l’intérieur comme au jardin ou sur le balcon. Idem pour l’eau de cuisson de vos aliments, aux vertus insoupçonnées. L’eau chaude qui a servi à faire cuire vos pommes de terre bouillies sera ainsi d’une grande efficacité pour désherber votre jardin.

Une eau potable n’est nécessaire que pour 5 % de notre consommation d’eau. Pour le reste (toilette et arrosage, notamment), on peut utiliser de l’eau de pluie au lieu de l’eau du robinet, filtrée et traitée, comme on le fait la plupart du temps.

Lavez votre voiture sans eau

Le saviez-vous ? Chaque fois que vous passez à la station de nettoyage pour faire briller votre voiture, vous utilisez des dizaines de litres d’eau potable. Idem si vous le faites à la main. Le procédé classique consomme de 50 à 350 litres d’eau par lavage, le rouleau étant le plus gourmand. C’est cher payé pour la planète et pour votre portefeuille.

Halte au gaspillage ! Il convient tout d’abord de rappeler que laver sa voiture à grande eau n’a rien de vital, contrairement à l’arrosage des cultures qui nous nourrissent. Alors, en été ou en période de sécheresse, et a fortiori en cas de mesures officielles de restrictions d’eau, oubliez le vieux rituel qui rythmait les week-ends de grand-papa ! D’autant plus que, si vous tenez absolument à ce que votre véhicule soit propre, vous pouvez opter pour les produits de nettoyage voiture à utiliser sans eau. Il existe même des produits spécialement conçus pour les vitres de votre véhicule ou même pour les jantes. On les pulvérise sur le véhicule avant de frotter à l’aide d’un chiffon. Et c’est deux fois moins cher qu’un passage aux rouleaux : un bidon de lavage sans eau coûte en moyenne 10 euros pour quatre à cinq lavages, soit de 2 à 3 euros par lavage.

Plan du site